TÉLÉCHARGER LE LIVRE NOIR DU PRSIDENT MARZOUKI

TÉLÉCHARGER LE LIVRE NOIR DU PRSIDENT MARZOUKI

TÉLÉCHARGER LE LIVRE NOIR DU PRSIDENT MARZOUKI

Par A. Les effets de cette énième bourde du président provisoire ont touché également le propre camp du Docteur en la personne de l'un de ses conseillers les plus en vue, Aziz Krichène, connu pour ne pas avoir sa langue dans la poche. Nous avons discuté longuement sur l'identification de la partie à laquelle nous devions transmettre ces archives. Mais au final, rien n'a été décidé officiellement.

Nom: le livre noir du prsident marzouki
Format:Fichier D’archive (Livre)
Version:Nouvelle
Licence:Usage Personnel Seulement
Système d’exploitation: Android. Windows XP/7/10. iOS. MacOS.
Taille:38.82 MB

Un "électrochoc" pour la justice transitionnelle? Il doit être débattu vendredi 13 décembre en séance plénière.

'+_.J(d)+'

Depuis quelques jours, ils sont beaucoup plus réceptifs. Les différents gouvernements de transition qui se sont succédé depuis janvier ont été critiqués par une coalition hétéroclite de partis dont Ennahda, le CPR de Marzouki et divers partis de gauche, pour leur manque de volonté politique à faire la lumière sur la dictature. Il y a clairement un problème de volonté de ce côté-là", commente Farah Hached. Mahbouba meurt en , quatre ans après la naissance de Béji.

Elle est la fille de Mohamed Ben Jaafar, amine chef de la corporation des chaouachis et notable des souks de Tunis , et de Beya Ben Jaafar, fille d'un maître-artisan chaouachi. Sa famille, les Ben Jaafar, milite au sein du Néo-Destour , notamment son frère et ses cousins dont Nacer Ben Jaafar, dirigeant de la fédération néo-destourienne de Tunis et de sa banlieue, mais aussi Slaheddine Ben Jaafar, haut magistrat qui conduit les manifestations du 18 août à Bizerte.

Le père de ce dernier, Mokthar El Materi, chaouachi et imam à la mosquée El Ksar , meurt dix mois plus tard.

Livre noir - Mokhtar Tlili : Non seulement je vais porter plainte contre Marzouki...

En résulte alors un désordre familial et la grand-mère maternelle de Béji, Beya, qui vient en même temps d'accoucher d'une fille prénommée Fatma, se résout à le recueillir et lui donner le sein, en même temps qu'à sa fille, faisant de lui le frère de lait de Habiba, la mère de Béji, et de ce fait, l'oncle de lait de ce dernier.

Mahmoud est récupéré par sa famille quand tout rentre dans l'ordre et deviendra le médecin de la famille [P 1]. Le couple Caïd Essebsi-Ben Jaafar vit modestement à Mateur , en exploitant une propriété agricole et un verger planté d'arbres fruitiers à Djedeida sur les rives de la Medjerda [P 2].

Mohamed Ben Jaafar accueille sa fille dans la maison de vacances familiale de Sidi Bou Saïd , village où les Tunisois s'installent en été et jusqu'au début de l' hiver. Alors que Habiba est enceinte, Hassouna est retenu à Mateur pour les besoins de son exploitation agricole. Lorsqu'elle éprouve ses premières douleurs, elle est transportée au mausolée du saint patron de la ville , Sidi Bou Saïd El Béji , sur instructions de Mohamed, pour accoucher sous la bénédiction de ce dernier, loin de la famille qui est à Tunis.

Menu de navigation

Mohamed décide d'appeler le nourrisson Béji si c'est un garçon et Saïda si c'est une fille. C'est ainsi que Béji Caïd Essebsi est nommé en l'honneur du saint, le [P 2]. La famille quitte Mateur sur les conseils de Mahmoud El Materi et déménage à Hammam Lif , pour que Hassouna, malade, puisse bénéficier de cures thermales.

Il y meurt quand Béji n'est âgé que de dix ans et c'est donc sa mère qui élève ses enfants. Son épouse Saïda Farhat appartient à une famille de l'ancienne bourgeoisie tunisoise composée originellement de hauts dignitaires et de propriétaires terriens et fondée par le mamelouk Farhat Gaied Jbira [5].

Façade du Collège Sadiki où Caïd Essebsi effectue ses études secondaires. Béji Caïd Essebsi étudie à l'annexe du Collège Sadiki , hébergé pendant l'année scolaire avec son frère cadet par un parent habitant une maison au numéro 3 de la rue Ben Dhrif.

Moncef Marzouki

Le 9 avril , il assiste aux affrontements qui ont lieu ce jour-là. Au collège, les cours sont interrompus et Caïd Essebsi se rend à Hammam Lif, où sa mère et le reste de sa famille l'attendent.

Il est alors témoin de la destruction du siège de la cellule locale du Néo-Destour, qui le marque également. Ces événements constituent le début de son activité de militant [P 2].

En , âgé de quinze ans, il intègre la jeunesse destourienne du parti, en même temps qu'il entre en première année secondaire. Il est initié aux bases de l'action militante et au sentiment national , tout en apprenant les chants patriotiques et l' hymne national.

"+_.J(f)+"

C'est ainsi qu'il entend parler pour la première fois de Habib Bourguiba [P 1]. Il rencontre par ailleurs le docteur Slimane Ben Slimane , haut dirigeant du Néo-Destour qui habite la même rue que lui et qui l'initie au militantisme et à la lutte pour la libération nationale. Caïd Essebsi s'embarque alors dans une opération clandestine qui vise à déposer une bombe sur la voie du train traversant la ville de Tunis et menant vers le Sahel [P 1]. La bombe fabriquée, Béji Caïd Essebsi en parle à Ben Slimane, en compagnie d'Ali Zlitni, tous deux expriment leur désaccord et le mettent en garde contre cette tentative de transgression des règles du parti, tout en lui demandant d'effacer toute trace de cette opération [P 3].

Il rencontre Bourguiba pour la première fois à Hammam Lif, lorsque ce dernier est attendu à Tunis juste après sa libération du Fort de Vancia Lyon. Celui-ci rend visite à Moncef Bey puis revient un peu plus tard pour voir son ami Sadok Boussofara. Caïd Essebsi l'observe sans pour autant l'approcher ou lui parler [P 4].