TÉLÉCHARGER LES NOCES FUNÈBRES 1FICHIER

TÉLÉCHARGER LES NOCES FUNÈBRES 1FICHIER

TÉLÉCHARGER LES NOCES FUNÈBRES 1FICHIER

Pas étonnant quand on voit la richesse et la minutie du travail accompli pour aboutir à ce long métrage de qualité. La technique artisanale de l'animation image par image de marionnettes dans de somptueux décors, qui avait déjà fait merveille dans L'étrange Noël de M. Jack, donne une âme et un véritable charme à ce film. Dans cette histoire, le monde des vivants, morne, gris et froid, est bien plus mort que le monde des morts. On y croise des squelettes de toutes les formes et de tous les âges, un homme qui peut se séparer en deux, une tête qui se déplace sur des insectes, etc.

Nom: les noces funèbres 1fichier
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Libre!
Système d’exploitation: iOS. Windows XP/7/10. MacOS. Android.
Taille:15.36 MB

C'est un exercice troublant pour qui est un peu familier avec l'énergumène, quand on est habitué à ses frasques et à ses messages codés.

En s'inspirant d'une affaire qui marqua la justice australienne et les droits des populations aborigènes, on pourra tout de même trouver dans ce film la manifestation de nombreuses lubies du cinéaste.

À commencer par la notion d'incommunicabilité illustrée ici par les deux groupes antagonistes, employés d'une industrie minière et populations aborigènes, qui à aucun moment ne parviendront à se comprendre, ne serait-ce que dans leurs intentions.

Herzog comme à son habitude mélange acteurs professionnels avec en premier lieu le Bruce Spence de Mad Max 2 et acteurs amateurs, avec à leur tête des membres des groupes aborigènes ayant réellement contesté les avancées des groupes industriels sur leurs terres, bien avant la moindre forme de reconnaissance officielle. Il mélange aussi allègrement réalité et fiction, encore et toujours, en modifiant les croyances des tribus aborigènes avec leur consentement, cette fois-ci par peur de mal les retranscrire à un public occidental peu à même de les comprendre avec précision, dans toutes leurs complexités.

Travestir la réalité pour donner une meilleure impression de réel On reconnaît là parfaitement la démarche de Herzog.

D'un côté une population immergée dans la nature, dans leurs traditions ancestrales, autant soucieuse de leur terre que de la légende qu'elle contient. De l'autre, les intérêts économiques de l'homme occidental attiré par les minerais du sous-sol.

Menu de navigation

La dichotomie est claire et la charge est très virulente à l'encontre de ces derniers, en dépeignant d'une part des hommes avides et manipulateurs, et d'autre part un environnement urbain chaotique avec par exemple les ascenseurs qui ne fonctionnent pas , absolument pas maitrisé ou adapté. Tandis qu'une partie du film consacre pleinement la touche Herzog, notamment dans la façon de filmer les rites de la tribu, leurs danses ou leurs musiques captées de manière sensible et simple, dans l'opposition entre conscience et inconscience réelles et apparentes , dans l'observation de différents types de domination, il y a par ailleurs une forme de manichéisme très étonnante.

Pas étonnant quand on voit la richesse et la minutie du travail accompli pour aboutir à ce long métrage de qualité.

La technique artisanale de l'animation image par image de marionnettes dans de somptueux décors, qui avait déjà fait merveille dans L'étrange Noël de M. Jack, donne une âme et un véritable charme à ce film.

Dans cette histoire, le monde des vivants, morne, gris et froid, est bien plus mort que le monde des morts.

On y croise des squelettes de toutes les formes et de tous les âges, un homme qui peut se séparer en deux, une tête qui se déplace sur des insectes, etc. En réalisant une comédie musicale, Tim Burton a accordé une attention toute particulière à la musique.