TÉLÉCHARGER QGIS 2.10.1

TÉLÉCHARGER QGIS 2.10.1

TÉLÉCHARGER QGIS 2.10.1

NET passe en version 4. NET 3. Au passage, le logiciel de gestion de calendrier Sunbird est abandonné au profit de l'extension Lightning pour Thunderbird. NET passe en version 3. Une application pour smartphone est également disponible pour y accéder à tout moment.

Nom: qgis 2.10.1
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Usage Personnel Seulement
Système d’exploitation: MacOS. iOS. Windows XP/7/10. Android.
Taille:36.53 Megabytes

On peut donc accèder à ces fichiers depuis n'importe où, d'autant que le logiciel de synchronisation est compatible Windows, Mac et Linux. Cette version n'est pas encore disponible en français.

Bienvenue sur la page de Makosol

Cette version apporte également un changement de licence pour le logiciel qui n'est plus libre mais reste gratuit. Cette version majeure apporte de nombreuses nouveautés, en plus d'améliorations de vitesse d'affichage et dans le support des standards du web. Le nouveau mode Turbo permet d'accélerer l'affichage des pages web pour les connexions bas-débit, un correcteur orthographique est intégré et les onglets peuvent être transformés en miniatures des pages web.

Ce n'est désormais plus le cas avec une toute nouvelle version qui marque le regain du développement. Il fait donc son retour dans la sélection. Il est disponible pour un pas taille de pixel de 30 m, et une précision planimétrique de 30 m et altimétrique de 20 m. Victime de son succés, les serveurs de téléchargements sont saturés en ce moment. Présentation en vidéo ci-dessous : Source de la vidéo : Clubic - le logiciel libre de messagerie instantannée Pidgin passe en version 2.

Cela sera donc bientôt possible, en grande surface, tout d'abord de voir séparement le prix de Windows et des logiciels pre-installés dans le prix de l'ordinateur, puis de suivre une procédure pour obtenir le remboursement de ces logiciels. Plus d'infos ici et là. C'est en quelque sorte l'équivalent de PostGIS pour des données raster.

Menu de navigation

Rasdaman est développé depuis plusieurs années, dispose d'une documentation détaillée, et vient d'être libéré sous licence libre GPL. Rasdaman est déjà utilisé en France par l'IGN pour gérer une base de données de photo-aériennes de 12 To. Un aperçu plus complet des nouveautés ici. Il rejoint donc Avast dans la sélection. Comme d'habitude, cette mise à jour sera proposée automatiquement aux utilisateurs - le client FTP libre Filezilla passe en version 3.

Le détail des changements ici - le système de gestion de base de données MySQL passe en version 5. Plus d'infos ici - l'open source gagne du terrain en entreprise, dans plusieurs domaines et notamment le poste de travail : "L'évolution la plus significative en concerne le poste de travail. Si vous voulez en savoir davantage sur les SIG, je vous invite à lire la rapide introduction aux SIG du projet QGIS qui est très bien faite et agnostique au niveau des outils et traduite en français qui plus est.

Quels sont les logiciels de la suite QGIS?

Géoservices IGN

Le projet QGIS est composé de plusieurs logiciels différents qu'il convient de présenter pour mieux comprendre les différents éléments de la suite logicielle : Le logiciel bureautique QGIS QGIS Desktop : c'est l'outil principal, le plus important et le plus développé. Il constitue l'interface la plus utilisée.

Il permet d'afficher des données, de les traiter et de créer des mises en pages cartes. QGIS Desktop permet de générer des fichiers projet qui font le lien entre les données, la représentation de ces données, les traitements à effectuer. En règle générale, les SIG peuvent traiter un grand nombre de données différentes. Pour mieux accéder à cette "masse" d'information, il est essentiel de pouvoir la cataloguer pour faciliter les options de recherche et de sélection.

Le navigateur de données QGIS permet de parcourir ce catalogue et de mieux connaître son patrimoine de données géographiques. Pour l'affichage d'une carte dans un navigateur web, il faut un client Javascript dédié et c'est l'objet du client web de QGIS.

Ce dernier est aujourd'hui traité un peu à part du client Desktop et du serveur il dispose d' un dépôt dédié et ne fait pas l'objet de publications régulières comme les trois autres parties de QGIS évoquées ci-dessus.

Le portail francophone de la géomatique

Qui utilise des SIG? Les logiciels de SIG sont utilisés par un grand nombre d'acteurs : Les services de l'État et les collectivités utilisent fortement les logiciels de SIG. Les ministères français en charge de l'écologie et de l'agriculture utilisent QGIS au sein de leurs services et établissements.

Ils financent d'ailleurs certaines fonctionnalités. Les agences d'urbanisme. Les SIG sont utilisés et enseignés dans la plupart des disciplines scientifiques qui traitent de territoire. Néanmoins, voici quelques-uns des éléments phares des nouveautés apparues dans cette nouvelle version.

Nouveau moteur géométrique Cette version de QGIS amène des changements profonds dans le moteur chargé de gérer les différents types de géométrie des objets.

Le stockage de l'information de ce type de géométrie est spécifique. Par exemple, on représente souvent un cercle ou un arc de cercle en utilisant uniquement la définition du point central et du rayon et on laisse au logiciel le soin de gérer sa représentation. Pour afficher des cercles, il fallait construire une polyligne fermée qui prenait la forme d'un polygone régulier avec de nombreux segments pour "émuler" un cercle.

Avec la version 2. Cela permet d'économiser de la place dans la base de données moins de segments à stocker mais également d'améliorer le rendu cercle parfait au lieu de polygone régulier et la précision. Cette extension nommée DBManager est installée par défaut et permet de lister les tables d'une ou plusieurs base s de données, d'afficher des informations sur la structure de la table, de ses index, de ses déclencheurs, etc.

Elle permet également de construire des requêtes et d'en exporter le résultat directement dans le canevas de cartes de QGIS. Le requêteur était jusqu'à présent assez orienté vers les spécialistes du SQL et de ses variantes spatiales.

QGIS 2.

Ce module est basé sur l'interface présentée par le logiciel propriétaire MapInfo. Fonction logarithmes dans la calculatrice raster La calculatrice raster est un outil permettant de réaliser des opérations matricielles sur les couches raster cf définition plus haut. La version 2. Il est souvent utilisé pour stocker des dessins de plans. Cela fait maintenant trois versions de suite que l'export DXF est amélioré. Au menu de cette version, en plus des corrections de bugs, le module d'export DXF permet: de choisir les couches ou les groupes de couches du projet à exporter.

Petit rappel pour ceux qui ne connaissent ni QGIS ni les SIG

Ces champs permettent de réaliser des calculs ou des traitements alphanumérique à la volée. Par exemple, vous pourriez vouloir créer un champ affichant le périmètre de chacun des objets polygones d'une couche. Les champs virtuels peuvent se greffer à n'importe quelle couche qu'elle vienne de fichier à plat ou d'un SGBDRS et sont stockés dans le fichier du projet. Leur expression est calculée à la volée et le contenu de ces champs est donc dynamique évolue en fonction des données contenues dans la couche.

Mais lorsque vous vouliez changer l'expression de calcul du champ virtuel, vous étiez obligé de détruire le champ pour le recréer avec la nouvelle expression. Ce n'est plus le cas pour la version 2.

Les filtres d'expression peuvent être joués depuis le serveur PostgreSQL QGIS utilise des expressions pour réaliser des calculs, des tris ou des sélections sur les données alphanumériques.

Le moteur d'expression de QGIS est riche et s'étoffe de plus en plus. On peut comparer le système des expressions au système des opérateurs et des fonctions dans le tableur Calc de LibreOffice.

Appliquée à l'outil de mise à jour des champs ou dans un champ virtuel , elle permet d'afficher True ou False selon que la longueur du contenu des champs est supérieure à 50 ou non. Le moteur d'expression de QGIS a été développé de manière indépendante des différentes sources de données et il comporte donc son propre langage plutôt un ensemble d'opérateurs et de fonctions proches de ce qu'on trouve dans SQL ,indépendant des formats de données.

L'intérêt est de pouvoir utiliser le moteur d'expression pour tout type de données. Mais l'inconvénient majeur est que pour faire une sélection d'objets géographiques en fonction d'une expression, il est nécessaire de rapatrier les valeurs des attributs concernés par l'expression et ce, pour chaque objet.

Pour une base de données avec plusieurs millions d'enregistrements, les temps peuvent être assez longs.

Pour éviter ce problème, les développeurs de QGIS ont commencé à implémenter la transformation des expressions en filtres SQL qui seront directement joués au niveau du serveur de SGBDR, évitant le parcours de toute la table. Auto-complétion des données relationnelles dans les formulaires de saisie Une des richesses de QGIS est d'offrir un grand nombre de contrôles de formulaire pour la saisie des informations alphanumériques.

Par exemple, lorsque vous dessinez une parcelle cadastrale, vous aurez besoin de saisir dans la foulée un tas d'attributs tels que le numéro de parcelle, le nom de la commune sur laquelle elle se trouve, le numéro de section, etc.

Pour faciliter ce travail fastidieux, QGIS construit des formulaires de saisie pour guider cette dernière.

eq menu haut

Par exemple, plutôt que d'écrire manuellement le nom de la commune, QGIS affichera suivant le paramétrage dans le fichier de projet une liste déroulante avec les noms des communes. C'est à la fois plus pratique et plus sécurisant pour l'utilisateur qui créé la donnée. Pour faciliter la création des contrôles de type liste déroulante, QGIS propose d'aller chercher les données dans une table autre fichier ou table de DB pour disposer d'une liste toujours à jour on parle alors de valeur relationnelle.

Au lieu d'avoir une liste déroulante, on a une entrée texte dont la modification entraîne l'apparition d'une liste déroulante dynamique: Assistant de graduation de la taille des symboles Sous QGIS, la taille d'un symbole peut être fixe ou dépendante d'un attribut de l'objet. Par exemple, on peut vouloir représenter le nombre d'habitants d'une ville par un cercle dont le rayon est proportionnel au nombre d'habitants.

Jusqu'à présent, le paramétrage de cette taille était assez basique et il n'était pas possible de visualiser en avance la taille des symboles sans appliquer le style à l'ensemble de la couche et de visualiser le résultat dans la canevas de cartes. Cela permet de mieux prévoir la taille des symboles et de gérer leur dimension sans devoir faire de nombreux tests fastidieux. Dans l'illustration qui suit, on calcule la taille du symbole un carré en couleur en fonction d'une formule somme de plusieurs champs.

L'échelle de la taille des symboles est calculée suivant une distribution linéaire des valeurs calculées par la formule.