TÉLÉCHARGER RAHILA MP3 GRATUIT

TÉLÉCHARGER RAHILA MP3 GRATUIT

TÉLÉCHARGER RAHILA MP3 GRATUIT

Sa mère, encore vivante, est une femme d'intérieur, conciliante, dominante et attentive, et aussi méfiante et farouche. Dans ce milieu naturel, nulle chose ne laissait présager qu'on pouvait y acquérir ce qui conduisait à devenir un homme public. Il a été tout le temps classé parmi les premiers chanteurs au Maroc. Il avait toutefois marqué son parcours que l'on ne peut qualifier ni de carrière ni de métier par des sorties fracassantes.

Nom: rahila mp3 gratuit
Format:Fichier D’archive (mp3)
Version:Dernière
Licence:Usage personnel seulement (acheter plus tard!)
Système d’exploitation: MacOS. iOS. Windows XP/7/10. Android.
Taille:8.84 MB

Il était parti rencontrer les grands et en côtoyer les meilleurs, voulant entrer par la grande porte dans la profession. Ce fut pour lui une élévation d'esprit et un enchérissement indéniable pour avoir beaucoup plus de confiance en lui.

Mohamed El Hayani : Rahila

Il avait regagné la patrie, la tête haute, armé d'une bonne dose de réalisme pour embrasser de vrai son métier de chanteur ; cette seconde étape, sans bruit ni tapage, le mit en bonne disposition pour se mettre au service de la musique.

Grâce à sa collaboration avec les grands compositeurs et chefs d'orchestre, en l'occurrence, feu Si Abdeslam Amer et Si Abdelkader Rachdi, ainsi que sa coopération avec Si Abdelati Amenna, Si Abdelkader Ouhbi ou Si Abdellah Issami, le point de départ de sa carrière était définitivement marqué.

En un laps de temps, il devint à la fois confirmé et renommé, sa célébrité ayant pris des coups d'accélérateur. Il décida alors d'entreprendre sa première tournée à l'étranger, portant son choix sur le pays voisin où il avait émerveillé le public algérien, par ses passages à la télévision et les nombreuses soirées publiques organisées ici et là.

Mohamed el hiani محمد الحياني

C'était pour l'examen de passage pour démontrer sa maîtrise dans le domaine de la chanson, en tant qu 'interprète artistement apprécié et hautement valorosé. Entamant l'étape suivante, au retour, il forma un trio avec le parolier Si Ali Haddani et le compositeur Si Hassan Kadmiri ; il en résulta des succès répétitifs qui se suivaient et ne s'arrêtaient pas : un travail bien sélectionné et raffiné.

Ce fut le disque platine, puis le disque d'or, la décoration par le Président Bourgiba, et un début au cinéma, suivi de sa consécration meilleur chanteur de l'année : un événement capital pour sa vie. Il en devint une star parmi les quelques noms qui occupaient une bonne place dans le milieu professionnel, sans un statut défini, certes. Vint ensuite une période sombre où il s'était complètement retiré du champ pour donner libre cours aux autres, à la grande surprise de ses nombreux admirateurs qui jugeaient incompréhensive cette absence totale de la scène.

Il s'était isolé pour procéder à un examen de conscience, en analysant son bilan et en en évaluant les côtés positifs et négatifs ; durant plusieurs mois, il ne faisait que méditer, allant jusqu'à intriguer ses concurrents ; il en était heureusement sorti en se ressaisissant lui-même pour se lancer à nouveau. Le dernier épisode de sa vie artistique, en reprenant son travail, avait révélé son couronnement, puisque il devint le chanteur le plus populaire par son style ; l'encouragement de son public qu'il charmait à tous les coups, était tellement remarquable que son lien avec l'art devenait irréversiblement solide.

C'était le moment fort où il avait atteint sa gloire, de sorte qu'il ne vivait plus que pour la chanson, surtout en luthiste. Il acquit la qualité de superstar bien aimée. Sa notoriété l'incitait à entamer de grandes tournées dans le monde arabe, en Europe et en Amérique.

Mohamed El Hayani-Rahila - Musique Marocaine - Telecharger

L'honneur d'être apprécié à sa juste valeur dans les soirées mondaines de la haute sphère concrétisa son succès. Toutefois, cette grande période a été entrecoupée par sa maladie, accompagnée d'un talonnement qui lui causait énormément de problèmes.

Il en avait grandement souffert. Toujours est-il qu'il était parti en laissant un répertoire de 34 chansons de meilleurs choix et de bon goût, presque toutes très agréables à écouter. A Dieu l'Artiste. Que dire devant tant de charme, sinon que j'ai pleuré en écoutant la chanson "Dounia" qui , à elle seule résume toute la vie de ce grand chanteur.

J'écris ces mots humbles avec une tristesse immense et une grande nostalgie à cette période où nous sauvegardions un minimum de goût. Merci surtout de nous avoir, mon mari et moi permis de vivre des moments de musique et de chanson intense grâce à cette voix d'or qui est de loin la meilleure dans le monde arabe. J'ai de ce fait envie de créer un site pour le souvenir de ce grand chanteur marocain.

En un laps de temps, il devint à la fois confirmé et renommé, sa célébrité ayant pris des coups d'accélérateur. Il décida alors d'entreprendre sa première tournée à l'étranger, portant son choix sur le pays voisin où il avait émerveillé le public algérien, par ses passages à la télévision et les nombreuses soirées publiques organisées ici et là.

C'était pour l'examen de passage pour démontrer sa maîtrise dans le domaine de la chanson, en tant qu 'interprète artistement apprécié et hautement valorosé.

Entamant l'étape suivante, au retour, il forma un trio avec le parolier Si Ali Haddani et le compositeur Si Hassan Kadmiri ; il en résulta des succès répétitifs qui se suivaient et ne s'arrêtaient pas : un travail bien sélectionné et raffiné.

Ce fut le disque platine, puis le disque d'or, la décoration par le Président Bourgiba, et un début au cinéma, suivi de sa consécration meilleur chanteur de l'année : un événement capital pour sa vie. Il en devint une star parmi les quelques noms qui occupaient une bonne place dans le milieu professionnel, sans un statut défini, certes. Vint ensuite une période sombre où il s'était complètement retiré du champ pour donner libre cours aux autres, à la grande surprise de ses nombreux admirateurs qui jugeaient incompréhensive cette absence totale de la scène.

Il s'était isolé pour procéder à un examen de conscience, en analysant son bilan et en en évaluant les côtés positifs et négatifs ; durant plusieurs mois, il ne faisait que méditer, allant jusqu'à intriguer ses concurrents ; il en était heureusement sorti en se ressaisissant lui-même pour se lancer à nouveau. Le dernier épisode de sa vie artistique, en reprenant son travail, avait révélé son couronnement, puisque il devint le chanteur le plus populaire par son style ; l'encouragement de son public qu'il charmait à tous les coups, était tellement remarquable que son lien avec l'art devenait irréversiblement solide.

C'était le moment fort où il avait atteint sa gloire, de sorte qu'il ne vivait plus que pour la chanson, surtout en luthiste. Il acquit la qualité de superstar bien aimée.

Sa notoriété l'incitait à entamer de grandes tournées dans le monde arabe, en Europe et en Amérique. L'honneur d'être apprécié à sa juste valeur dans les soirées mondaines de la haute sphère concrétisa son succès.

Toutefois, cette grande période a été entrecoupée par sa maladie, accompagnée d'un talonnement qui lui causait énormément de problèmes. Il en avait grandement souffert.

Toujours est-il qu'il était parti en laissant un répertoire de 34 chansons de meilleurs choix et de bon goût, presque toutes très agréables à écouter. A Dieu l'Artiste.

Biographie de Mohamed El Hayani

Que dire devant tant de charme, sinon que j'ai pleuré en écoutant la chanson "Dounia" qui , à elle seule résume toute la vie de ce grand chanteur.

J'écris ces mots humbles avec une tristesse immense et une grande nostalgie à cette période où nous sauvegardions un minimum de goût. Merci surtout de nous avoir, mon mari et moi permis de vivre des moments de musique et de chanson intense grâce à cette voix d'or qui est de loin la meilleure dans le monde arabe.

J'ai de ce fait envie de créer un site pour le souvenir de ce grand chanteur marocain. Il suffit que sa voix me vienne de loin avec sa "Rahila " surtout la nuit pour que toutes les péripéties de ma vie me reviennent au galop Je l'écoute toujours avec beaucoup de plaisir. Les grands hommes ne meurent jamais. Je me rappelle qu'à la fin des années 60 et les débuts des années 70 il n'y avait pas beaucoup de distractions, les gens suivaient des séries sur la radio, la télévision commençait mais la radio était très écoutée surtout pour transmettre les succès du trio de l'époque Abdelhadi Belkhayat, abdelwab Doukai et Mohamed El hiyani.